Cadre de vie

Réduction des déchets : une urgence sociale Commentaires fermés sur Réduction des déchets : une urgence sociale

Réduction des déchets : une urgence sociale

Posted on 6 Déc 2016

Dans son Point de Vue dans Nord Eclair d’hier, Youenn Martin qualifiait l’ambition 0 déchet de Roubaix de « mesure sociale ». Je partage pleinement son avis. Dans mon intervention en conseil métropolitain vendredi 2 décembre, j’avais même été plus loin en la qualifiant d’urgence sociale. Voici ci-dessous le texte de mon intervention. M. le Président, Mmes et MM. les vice-présidents, mes chers collègues, l’année dernière, l’astrophysicien et écologiste Hubert Reeves venait inaugurer le jardin d’une école à Roubaix. Les enfants, très fiers de lui faire visiter leur oasis de biodiversité en plein centre-ville, lui ont demandé pourquoi il était important qu’eux prennent soin de leur environnement alors qu’il leur semblait qu’autour d’eux, si peu de personnes s’en souciaient. Hubert Reeves leur a raconté la légende du colibri. Dans la forêt amazonienne, un incendie s’est déclaré. Le colibri fait des allers-retours incessants entre la rivière et le feu, pour déposer avec son bec quelques gouttes d’eau sur les flammes. Les animaux de la jungle regardent ce manège et se moquent de lui. Comment, c’est toi, petit oiseau minuscule, qui prétends éteindre cet incendie immense ? Non, répond le colibri. Je ne prétends pas l’éteindre seul. Mais pendant que vous, vous regardez et commentez, moi, je fais ma part. Mes chers collègues,...

Learn More
Parce qu’il ne suffit pas d’ouvrir les yeux Commentaires fermés sur Parce qu’il ne suffit pas d’ouvrir les yeux

Parce qu’il ne suffit pas d’ouvrir les yeux

Posted on 1 Août 2016

Il suffirait d’ouvrir les yeux, apparemment, pour voir l’inefficacité du service Vivacité de la ville de Roubaix. Peut-être. Personnellement, n’étant pas doué du don de vision universelle, pour commenter un sujet aussi sérieux et complexe, je préfère me baser sur des faits. Service de la Ville destiné à recevoir les signalements de dysfonctionnements ou d’atteintes au cadre de vie, Vivacité a bénéficié depuis 2 ans d’évolutions majeures. D’une part, la communication sur l’existence de ce service, qui avait été largement abandonnée, a été renforcée. D’autre part, les moyens de saisir cette équipe ont été élargis. La saisie en ligne via le site web de la mairie a été simplifiée, et nous avons introduit une application mobile, en 2015. Cette appli est d’ailleurs, depuis le 2è trimestre 2016, le premier moyen de signalement utilisé par les roubaisiens. En pratique, ces efforts ont permis d’augmenter le nombre de signalements reçus par la plateforme Vivacité, d’environ 10000 en 2014 à 12000 en 2015, et 2016 devrait avoisiner les 15000 signalements. Les signalements du public concernant la propreté urbaine peuvent être divisés en 2 groupes : Manque de propreté générale d’une rue ou d’un trottoir d’une part, Signalement d’un dépôt sauvage d’autre part Les signalements concernant la propreté générale étaient au nombre de 1718...

Learn More
Et donc l’Europe me paie un arbre… Commentaires fermés sur Et donc l’Europe me paie un arbre…

Et donc l’Europe me paie un arbre…

Posted on 14 Oct 2014

  Dans mon billet du 26mai, j’écrivais «  je n’oublierai pas, moi, que si un jour on peut commencer les travaux du parc Barbieux ce sera sûrement parce que l’Europe aura largement contribué à les financer.” Et bien c’est chose faite, depuis vendredi dernier. Ce même jour, le conseil de communauté a finalement voté la subvention tant attendue, en particulier après l’Arlésienne de la vraie-fausse subvention promise par Martine Aubry, et j‘ai reçu la notification que le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) avait approuvé la demande de subvention déposée cet été. C’est donc officiel, les travaux de rénovation du parc Barbieux commenceront début décembre, la ville mettant au budget 2015 le reste des fonds necessaires. Les semaines qui viennent seront occupées à notifier les entreprises gagnantes des appels d’offres, à planifier dans le détail le déroulement du chantier et à arbitrer les dernières questions en suspens. J’aurai l’occasion de revenir, par le biais de medias plus institutionnels (à ce propos j’espère que vous avez tous lu et apprécié le premier numéro de RoubaiXXL,) sur le détail du programme, du phasage, des réunions d’information, etc, mais pour les curieux je peux révéler que la première phase, qui prendra un an, s’étendra de l’entrée du parc au niveau de la cité...

Learn More

Propreté urbaine : un point d’étape

Posted on 13 Sep 2014

J’ai eu l’occasion, mardi dernier, de faire un point sur la propreté de la ville avec 180 acteurs économiques réunis en mairie de Roubaix. Il me parait utile de partager le bilan et les perspectives dressés à cette occasion. La ville est-elle propre? Assurément non, et il serait ridicule de prétendre le contraire. Sommes-nous en train de mettre en place les éléments qui nous permettront de remplir nos promesses? Oui, 100 fois oui. L’équipe municipale s’est engagée sur un principe simple : pas d’inégalité entre les quartiers face a la propreté, et un nettoyage régulier de toutes les rues, dans tous les quartiers. Évidemment, ce n’est pas le cas actuellement. Au désinvestissement chronique (dépenses de propreté urbaine de 4,3M€ en 2010, 4,1M€ en 2011, 3,9M€ en 2012 et 2013) s’ajoutent des difficultés ponctuelles. Le nettoiement des trottoirs est effectué par ICEO, une association d’insertion, titulaire d’un marché d’insertion courant jusque fin décembre 2014. J’ai décidé au mois de juin de ne pas renouveler ce marché après 2014, pour deux raisons : – la saleté de la ville est telle qu’elle justifie une remise a plat complète de l’organisation, des missions, et des moyens de la direction de la propreté urbaine. Il faut des solutions nouvelles, et reconduire le même contrat...

Learn More
Mon Quartier au Sens Propre Commentaires fermés sur Mon Quartier au Sens Propre

Mon Quartier au Sens Propre

Posted on 6 Juin 2014

Mon Quartier au Sens Propre La propreté, c’est l’affaire de tous.   Avec des agents du service Propreté Urbaine, j’ai tenu hier à l’école Lakanal une réunion d’information sur l’opération Mon Quartier Au Sens Propre, dont la première édition test se tiendra le 10 juillet. En présence des représentants des associations des quartiers Ouest, j’ai rappelé les actions entreprises depuis 2 mois afin de gagner le défi de la propreté dans notre ville : –          La pose de 200 poubelles supplémentaires dans nos rues d’ici fin juillet –          La réorganisation de l’équipe de police du cadre de vie, et l’assermentation de 10 agents supplémentaires, afin de multiplier par 2, au minimum, les PV dressés aux auteurs de dépôts sauvages –          La demande d’autorisation à l’Officier du Ministère Public d’utilisation des images de video surveillance aux fins de verbalisation –          Le recrutement de 5 personnes avec pour mission d’aller au contact de la population, en porte à porte, dans les écoles, et sur des événements spécifiques, afin de rappeler les principes de base du respect du cadre de vie, et de traiter sur le fond les problèmes spécifiques à certaines zones –          Le lancement d’un audit interne et externe qui nous permettra, dès cet automne, de formuler une nouvelle stratégie de...

Learn More
Hé, l’Europe, tu me paies un arbre? Commentaires fermés sur Hé, l’Europe, tu me paies un arbre?

Hé, l’Europe, tu me paies un arbre?

Posted on 26 Mai 2014

Le résultat des élections européennes marque un double rejet de l’Europe. Un rejet de l’Europe telle qu’elle est, et un rejet de l’Europe telle qu’elle est perçue. Qu’il ait été prévisible ne le rend pas moins consternant. Je suis un fervent pro-européen. Mais l’Europe telle qu’elle est me frustre. En s’occupant de tout, elle ne s’occupe de rien. Quand elle se mêle de la contenance de nos chasses d’eau ou de la ventilation de nos immeubles de bureaux, elle faillit à sa mission. L’Europe doit redevenir cet outil qui permet de faire à plusieurs ce qu’on ne peut faire seul : lancer une politique de recherche ambitieuse, protéger notre modèle social, développer des filières industrielles d’avenir, développer une politique d’asile et d’immigration commune, engager la transition énergétique, assurer la solidarité entre nos régions… Voilà pour ce qu’elle est, ou devrait être. Mais même avec tous ses défauts, elle ne mérite pas le mépris avec lequel la majorité de la classe politique la traite. Elle ne mérite pas d’être le bouc émissaire de nos erreurs, pire, de nos renoncements nationaux. Elle ne mérite pas qu’on la blâme pour notre propre manque de courage. Depuis combien de temps les citoyens disent-ils qu’ils en ont assez que les politiques fonctionnent en vase clos ?...

Learn More