Sport et culture

Cazeaux : pourquoi ce silence de la Mairie? Commentaires fermés sur Cazeaux : pourquoi ce silence de la Mairie?

Cazeaux : pourquoi ce silence de la Mairie?

Posted on 6 Jan 2014

Les difficultés de certaines entreprises sont plus médiatisées que d’autres. Elles reçoivent alors, aussi, plus d’attention des élus. Ou est-ce l’inverse ? Toujours est-il que le cas de la redoute est exemplaire en ce domaine, tant il a focalisé, à raison, l’attention des élus locaux comme des médias. D’autres entreprises, elles, souffrent sans bruit ou presque, et sans mobilisation d’élus pour les sauver. Certaines,  aussi, disparaissent, comme Cazeaux, de la Chapelle d’Armentières. Pourquoi mentionner cette entreprise sur ce blog roubaisien ? Tous simplement parce que Cazeaux est l’entreprise quoi a procédé au ravalement de la façade de l’hôtel de ville de Roubaix, lui rendant d’après la ville sa « façade lumineuse qui a retrouvé la splendeur de sa jeunesse ». Cette petite entreprise, au chiffre d’affaires de 4 à 5 millions d’euros suivant les années, avait décroché ce chantier de 3,5 millions d’euros et 20 mois de travaux en 2011, pour une livraison en juillet 2013. Un beau contrat, un gros risque aussi tant un contrat représentant une telle part du chiffre d’affaires place  de contraintes sur la trésorerie d’une entreprise. Evidemment on se doute que la ville, en acteur économique responsable, avait pris ses précautions à la fois pour se protéger d’une défaillance et pour assurer un flux de trésorerie à...

Learn More
Pour une véritable stratégie du cyclisme de haut niveau à Roubaix Commentaires fermés sur Pour une véritable stratégie du cyclisme de haut niveau à Roubaix

Pour une véritable stratégie du cyclisme de haut niveau à Roubaix

Posted on 21 Sep 2012

On apprend aujourd’hui dans Nord Eclair que le club cycliste professionnel Roubaix-LM risque de disparaître, faute de pouvoir boucler son budget 2012-2013. Il serait ironique, pour ne pas dire désespérant, que le club doive déposer le bilan 2 semaines après l’inauguration en grande pompe du Stab, le nouveau vélodrome couvert. Malheureusement, ceci est symptomatique du manque de réflexion de fond sur un vrai projet de cyclisme à Roubaix. Le Stab n’a de sens que s’il s’inscrit dans un tel projet : passé l’engouement initial et les séances de découverte ouvertes au public, on voit mal comment le Stab parviendra a acquérir un public. La section sport-études cyclisme du lycée Van der Meersch, en face du vélodrome, a ré-ouvert en septembre après quelques années d’arrêt. C’est évidemment une bonne nouvelle, mais cela ne suffira pas a faire du Stab un succès. Il existe plusieurs axes de développement possible : – les pôles Espoir de la Fédération Française de Cyclisme permettent aux jeunes cyclistes d’atteindre le haut niveau. Pour un jeune du Nord Pas de Calais, le plus proche est à Fontainebleau, Nancy ou Caen. Or, on peut imaginer que la synergie entre une section sport-etudes et un pôle Espoir est évidente; – les 6 pôles France, qui s’adressent aux coureurs élites susceptibles...

Learn More

Budget de la culture : le tour de passe-passe de Martine Aubry

Posted on 18 Juil 2011

On s’en souvient, Martine Aubry et Manuel Valls ont eu des échanges musclés récemment au sujet du retour de la retraite à 60 ans et des 300 000 emplois jeunes. Mesures non financées selon Valls, ce que récusait Aubry. L’ex-Première Secrétaire du PS nous a encore livré ce week-end un exemple de sa grande créativité en matière de comptabilité, si ce n’est en matière de programme. Aubry veut augmenter le budget de la culture de 30 à 50%, soit, dit-elle, sur un budget de 2,7 milliards, une augmentation entre 0,8 et 1,35 milliard. Comment le finance-t-on ? Facile, on utilise les crédits dégagés par la suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires, soit 4,15 milliards d’euros*. Ah oui, mais le problème, c’est que le PS a déjà indiqué que ces crédits seront affectés au plan ‘300 000 emplois jeunes’, dont le coût est de 3 milliards selon le projet publié, et 4 milliards selon Martine Aubry le 28 mars sur France Inter. Allez, ne chipotons pas, disons 3,5 milliards et on n’en parle plus. Donc, 4,15-3,5=0,65 milliard disponible pour la culture. Il manque donc entre 150 et 700 millions pour que l’opération ‘Sauvons la Culture’ tienne la route. Encore, donc, une mesure non financée. Et encore, ceci ne couvre que les...

Learn More

C’est beau une ville la nuit…

Posted on 15 Juil 2011

Il est presque 21h, et je sors pour mon footing quotidien. A cette heure, j’évite les berges du canal et me décide pour un circuit en ville. Je descends tout droit jusqu’au Pile. Dans le terrain de sport à l’abandon au coin des rues Jacques Prévert et Monge, deux jeunes sont en train de dealer. Je pense courir plus vite qu’eux, mais j’évite de les regarder de trop près quand même. J’arrive à la Condition Publique par la rue Monge. Déjà, le mur tapissé d’une représentation du quartier pour le festival Pile au RDV a été à moitié arraché et les lambeaux ondulent dans la pluie et le vent. Je tourne à droite le long du boulevard Beaurepaire et jette un œil à travers le portail qui garde l’accès à la mosquée Abou Bakr. Je ne sais que penser des polémiques qui entourent régulièrement certaines figures proéminentes de la communauté musulmane roubaisienne. J’ai grandi dans une ville avec des très importantes communautés religieuses, protestante, juive et musulmane entre autres, et je n’ai pas souvenir d’une ambiance aussi sulfureuse. Autres temps, autres mœurs ? Je continue jusqu’à la zone industrielle au bout du boulevard, qui regroupe Bossu Cuvelier et quelques autres. Heureusement que ces entreprises sont là, mais malheureusement seulement...

Learn More