Et donc l’Europe me paie un arbre…

 

Dans mon billet du 26mai, j’écrivais «  je n’oublierai pas, moi, que si un jour on peut commencer les travaux du parc Barbieux ce sera sûrement parce que l’Europe aura largement contribué à les financer.”

Et bien c’est chose faite, depuis vendredi dernier. Ce même jour, le conseil de communauté a finalement voté la subvention tant attendue, en particulier après l’Arlésienne de la vraie-fausse subvention promise par Martine Aubry, et j‘ai reçu la notification que le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) avait approuvé la demande de subvention déposée cet été.

C’est donc officiel, les travaux de rénovation du parc Barbieux commenceront début décembre, la ville mettant au budget 2015 le reste des fonds necessaires. Les semaines qui viennent seront occupées à notifier les entreprises gagnantes des appels d’offres, à planifier dans le détail le déroulement du chantier et à arbitrer les dernières questions en suspens.

J’aurai l’occasion de revenir, par le biais de medias plus institutionnels (à ce propos j’espère que vous avez tous lu et apprécié le premier numéro de RoubaiXXL,) sur le détail du programme, du phasage, des réunions d’information, etc, mais pour les curieux je peux révéler que la première phase, qui prendra un an, s’étendra de l’entrée du parc au niveau de la cité scolaire Baudelaire jusqu’à l’avenue du Peuple Belge. Elle comprendra entre autres la réfection de la voirie (avenue Le Notre et allées du parc), du mobilier urbain (bancs, lampadaires, poubelles), des cours d’eau, et la création d’une aire de jeu supplémentaire.

Après tant d’années d’attente, je suis heureux de pouvoir commencer enfin la transformation de ce parc emblématique si cher au cœur des roubaisiens.