Hommage à Pierre Prouvost

 

On apprend ce matin le décès de Pierre Prouvost, qui fut député du Nord de 1978 à 1986 et maire de Roubaix de 1977 à 1983. Bien sûr, je ne le connaissais pas, j’étais enfant lors de ses mandats, mais je sais le respect qu’il inspirait à nombre de roubaisiens. Le semaine dernière encore, un ancien me racontait sa vie « sous » les grands maires de Roubaix : Jean Lebas, Victor Provo, Pierre Prouvost, André Diligent.

Pour moi, avec le recul , Pierre Prouvost est surtout le maire sous l’impulsion duquel furent créés les comités de quartier. C’est sous son mandat que Roubaix est devenue une pionnière de la démocratie de proximité. Prouvost croyait fermement à la nécessité d’impliquer les citoyens dans la construction et la gestion de la ville, à la nécessité  d’être à l’écoute, comme en témoigne son discours lors du carrefour « Vie de quartier et développement de la vie associative » tenu à Roubaix en juin 1979.

« Ce sont les associations qui favorisent l’expression des besoins et permettent d’enrichir le dialogue entre l’administration et la population […] Il est donc nécessaire qu’elles soient présentes tout au long du processus d’élaboration des décisions […] Il faut enrichir ce dialogue démocratique en créant des conditions d’intervention constantes des associations […] Car la démocratie locale réside […] aussi dans l’institution d’un nouveau rapport entre les élus et les citoyens qui favorisera le sens des responsabilités collectives et associera la population à la gestion des affaires communales. » [1]

Ce dialogue démocratique constant que Prouvost appelait de ses vœux il y a 35 ans est toujours, et peut-être plus que jamais, nécessaire dans notre ville aux multiples facettes et multiples enjeux. Le prochain grand maire de Roubaix sera, peut-être, celui qui parviendra à le recréer.



[1] In “Les Comités de Quartier de Roubaix, entre avancées démocratiques et doûtes sur leur avenir », Rémi Cousin et Bruno Lestienne, 2004 http://hommelet.free.fr/homminfo/CQ2.pdf

0 Comments

Trackbacks/Pingbacks

  1. Pierre Prouvost, le Maire du déclin | Draps de toute laine - [...] avec la création des comités de quartier (comme le rappelle Grégory Wanlin dans son post d’hommage); à une époque…