Législatives, 7è et 8è circos du Nord : soutien à A.Verspieren et C.Osson

Les résultats du premier tour des élections législatives confirment le chamboulement de la vie politique française, qui fut amorcé par la création d’En Marche ! et l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République. C’est une évidence au niveau national.

C’est aussi une évidence au niveau local.

Les initiatives personnelles, dictées par les égos plus que par l’analyse du paysage politique ou la défense d’un projet crédible et différenciant, sont illisibles et ont été sanctionnées, reléguées à des candidatures de témoignage.

Les Roubaisiens, sur la 7ème comme sur la 8ème circonscription, ont signifié qu’ils souhaitent donner au gouvernement d’Emmanuel Macron les moyens de mettre en œuvre sa politique. J’ai une pensée pour Francis Vercamer, dont personne ne peut nier qu’il fait le job à l’Assemblée Nationale, et je trouve ses 8,7% sur Roubaix injustes. Mais ils sanctionnent le fait que, pour nombre de Roubaisiens, il est maire d’Hem bien avant d’être député de Roubaix.

Il me paraitrait extrêmement pertinent qu’Arnaud Verspieren soit élu sur la 7ème circonscription, et je lui apporte tout mon soutien. Arnaud connait parfaitement le terrain roubaisien. Il est conseiller municipal de Roubaix et donc en prise directe avec les principaux enjeux de la ville. La perspective de sa victoire, et de celle de Catherine Osson, est une formidable opportunité pour Roubaix. La ville a la chance de pouvoir être représentée par 2 députés issus de la majorité présidentielle. Alimentés par leur connaissance des enjeux locaux, ils seront à même d’influer sur les leviers législatif et exécutif afin d’accélérer la transformation de Roubaix.

Pour Roubaix, je soutiens sans ambiguïté Arnaud Verspieren et Catherine Osson.