Rythmes scolaires : une transparence bienvenue

La réunion d’information sur les rythmes scolaires, organisée hier soir par la mairie pour les quartiers Sud, a été riche d’enseignements et a certainement permis d’y voir plus clair. Je tiens donc à féliciter la mairie pour sa transparence, même si elle s’est fait attendre.

On y a appris, par exemple, que les questionnaires distribués aux parents au mois de mai afin de déterminer leurs habitudes et attentes ont permis de formuler la conclusion suivante : la capacité d’accueil entre la fin de l’école et 17h doit permettre d’accueillir 5500 élèves, tous les soirs de la semaine (excepté le mercredi). C’est une information nouvelle, non disponible auparavant (du moins en ce qui me concerne), et qui valide le bien-fondé du questionnaire diffusé aux parents.

On y a appris aussi, un peu plus tard, que les clubs et accueils périscolaires seront dimensionnés pour accueillir 2500 enfants pour les clubs et 1500 enfants pour  l’accueil de loisir et accompagnement scolaire. Soit 4000 enfants.

On y a appris, finalement, que la charge nette pour la ville (c’est-à-dire après financement de l’Etat) sera de 2,4 millions d’euros. C’est loin, très loin des 600.000 euros annoncés le 13 février. Et c’est encore plus loin des chiffres définitifs lorsqu’il faudra bien dimensionner l’accueil pour 5500 élèves plutôt que 4000. A moins d’exclure d’autres enfants, en plus de ceux dont les parents ne travaillent pas.

On nous a annoncé que la différence serait, on l’espère, couverte par la CAF. Sauf que l’Etat est tenté de ne pas, finalement, verser le fonds d’amorçage promis, soit 900.000 euros, et que la CAF a déjà annoncé qu’il était hors de question qu’elle paie.

Cette transparence bienvenue a donc confirmé ce que nous suspections :

–          La réforme n’est pas financée

–          La ville n’est pas prête à accueillir le nombre d’élèves prévu

Il reste donc très peu de temps, et énormément de travail à fournir, sur ces deux sujets, afin de garantir une rentrée 2013 sereine.