Une réforme vidée de sa substance

Quelques semaines après la rentrée scolaire, élèves, professeurs, parents et employés municipaux font le premier bilan des nouveaux rythmes scolaires.

La lettre au maire par les parents de l’école Albert Camus, le collectif « Mamans de 15h15 » des parents de l’école Legouvé, celui des parents de l’école Anatole France, plus certainement d’autres initiatives dont je ne suis pas au courant, sont autant d’indices qui doivent nous amener à questionner la mise en place précipitée de cette réforme.

En particulier, il est deux sujets sur lesquels la mise en place par la mairie de Roubaix a totalement vidé la réforme de sa substance. De renoncement en renoncement, à force de s’éloigner de l’esprit de cette réforme, il ne reste à Roubaix qu’une coquille vide qui n’a plus aucun sens. En transformant les accueils de loisir en garderie (vaguement) améliorée, et en les réservant à certains enfants, le maire de Roubaix a tué cette réforme.

Pour mémoire, je dresse ci-dessous un tableau qui montre le grand écart entre la situation à Roubaix et l’ambition affichée par le ministre de l’Education Nationale.

 

Position du gouvernement

Position de la mairie avant la rentrée

Position actuelle de la mairie

Les élèves pourront accéder sur le temps périscolaire à des activités sportives, culturelles, artistiques qui développeront leur curiosité intellectuelle, leur permettront de se découvrir des compétences et des centres d’intérêt nouveaux et renforceront le plaisir d’apprendre et d’être à l’école. 

Source : site internet du ministère de l’Education
Accueil de loisirs : il permet à travers des animations menées par des animateurs qualifiés, d’apporter à l’enfant un lieu d’épanouissement, d’apprentissage informel et d’acquisition de compétences sociales en s’appuyant sur un projet pédagogique spécifique à chaque accueil.Les parents ne pourront récupérer les enfants qu’à 17h pour les primaires et 16h45 pour les maternelles. Une animation de qualité doit se construire avec un horaire déterminé ou une plage horaire complète.

Source : site internet de la mairie de Roubaix

 

L’idée est de pouvoir rendre un service de garde. On voulait éviter trois heures de garderie en proposant quelque chose de structuré et gratuit, mais ça reste de la garde.

Source : interview du maire-adjoint à l’Education, Nord Eclair, 26/09/13
Elle permettra une meilleure articulation des temps scolaire et périscolaire et s’accompagnera d’une prise en charge des élèves jusqu’à 16h30 au moins.L’objectif est de mobiliser toutes les ressources éducatives du territoire afin d’offrir à chaque enfant un parcours cohérent et de qualité.

Source : lettre de Vincent Peillon aux maires, 24/01/13

 

Les accueils de loisirs sont ouverts aux enfants dont les parents n’ont pas la possibilité de venir les chercher et qui n’ont pas d’autres modes de garde.

Source : site internet de la mairie de Roubaix
On n’a pas la capacité d’accueillir 10000 jeunes chaque soir et ce n’est de toute façon pas l’esprit de la réforme.Ce service n’est pertinent que s’il n’est pas majoritaire. 

Source : interview du maire-adjoint à l’Education, Nord Eclair, 26/09/13

 

On nous a dit que la ville était prête. On nous a dit que la mise en place de cette réforme à Roubaix ne pouvait pas attendre. Et tout ça pour quoi ?